L’Agglomération de Saint-Malo soutiendra les petites entreprises de moins de 100 employés

L’Agglomération de Saint-Malo soutiendra les petites entreprises de moins de 100 employés

0 0 votes
Article Rating

Les Très Petites Entreprises (TPE) et les Petites et Moyennes Entreprises (PME) de moins de cent salariés ne disposent pas toujours des structures nécessaires pour se développer en matière de Responsabilité Sociale des Entreprises (RSE). Pour les soutenir, l’Agglomération de Saint-Malo met en place un nouveau système. Explications.

« Sur le territoire de l’Agglomération de Saint-Malo, le registre du commerce recense 6 500 entreprises, dont 4 500 comptent moins de dix salariés », indique Dominique de La Portbarré, vice-président de l’Agglomération de Saint-Malo, en charge de l’attractivité économique et de l’emploi. Ces TPE et PME ne sont pas nécessairement préparées pour répondre aux défis de la RSE. »

La RSE, qui inclut les préoccupations environnementales, sociales, économiques et éthiques des entreprises dans leurs activités, est un enjeu majeur. « C’est pourquoi nous avons décidé de mettre en place un nouveau dispositif pour ces entreprises souhaitant adopter une approche sociale et environnementale. Il s’agit pour elles de trouver l’équilibre entre la viabilité économique et un impact sociétal positif de leurs actions. »

Trois orientations stratégiques

Il y a un an, les services de l’Agglomération de Saint-Malo ont mené une étude auprès des entreprises du secteur. « Nous nous sommes également appuyés sur le projet territorial de l’Agglomération, qui vise à intégrer les enjeux environnementaux et de transition dans tous ses projets », rappelle Dominique de La Portbarré. « Quant aux projets des entreprises, l’Agglomération de Saint-Malo encourage bien sûr les transitions économiques et numériques, ainsi que les transitions sociales et écologiques. »

entreprises-france-saint-malo

L’Agglomération a donc établi trois orientations stratégiques. La première porte sur « les conditions de recrutement, d’accueil et de travail dans l’entreprise », dans le but d’améliorer le bien-être des employés, de promouvoir la diversité et l’inclusion, et de favoriser le développement humain au sein de l’entreprise.

La deuxième porte sur « l’environnement et les transitions », afin de réduire les consommations, les émissions de CO2, d’introduire le recyclage et la mise en place de solutions liées aux énergies renouvelables.

La troisième se concentre sur « les démarches collectives et l’économie circulaire », visant un impact social et entrepreneurial positif.

Jusqu’à 30 000 € d’aides

« Pour bénéficier de l’aide RSE, l’entreprise devra proposer un projet innovant et s’investir dans au moins deux des trois axes stratégiques », précise Dominique de La Portbarré. Ce dispositif vise en priorité les entreprises de moins de 100 employés situées dans l’une des 18 communes de l’Agglomération et ayant un chiffre d’affaires maximum de 20 millions d’euros. » Si toutes ces conditions sont remplies, l’entreprise éligible pourra recevoir des subventions allant jusqu’à 30 000 €. « Soit 25 % des dépenses d’investissement, de 1 250 € à 22 500 €, et 50 % des dépenses liées aux frais d’étude, de 750 € à 7 500 €. »

Il est à noter que cette aide, qui sera mise en place à partir du 1er juillet, est cumulable avec d’autres dispositifs existants.

(1) Les 18 communes de l’Agglo. Saint-Malo, Saint-Méloir-des-Ondes, Saint-Coulomb, Cancale, Saint-Benoît des Ondes, Hirel, La Fresnais, La Gouesnière, Saint-Père-Marc-en-Poulet, Châteauneuf-d’Ille-et-Vilaine, Saint-Jouan-des-Guérêts, Plerguer, Le Tronchet, La Ville-ès-Nonais, Saint-Suliac, Lillemer, Miniac-Morvan, Saint-Guinoux.
Ce site Web n'est pas et ne représente pas la société. Notre intention est d'offrir des informations sur L’Agglomération de Saint-Malo soutiendra les petites entreprises de moins de 100 employés, mais nous ne sommes pas la société.
0 0 votes
Article Rating
Subscribe
Notify of
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments